Betty

Betty, Tiffany McDaniel, Gallmeister, 2020, 720 pages


Née d’une mère blanche et d’un père Cherokee, Betty grandit bercée par les mythes et histoires de son père. Mais si sa famille s’installe dans la petite ville de Breathed, la petite indienne n’échappe pas aux injustices de la vie. Entourée de ses frères et sœurs, Betty va devoir apprendre à faire sa place. Pour ça, elle écrit des histoires qu’elle enterre dans le sol, pour un jour pouvoir les déterrer et les exposer aux yeux de tous.

Le roman débute avant même la naissance de Betty. Nous permettant ainsi de faire connaissance avec ses parents, ses frères et sœurs et la vie qu’ils ont eu avant elle. Puis, vient sa naissance et on suit sa vie de son plus jeune âge, à ses 18 ans. Le fait que le récit débute si loin, permet une grande proximité entre le lecteur et les personnages, qu’on à l’impression de connaître et de côtoyer depuis toujours. Voir chacun de ces personnages grandir et évoluer, permet de s’attacher plus facilement et de se reconnaître en eux, car croyez-moi, il y en à pour tous les goûts!

Bien que cru, la plume de Tiffany McDaniel est aussi poétique et truffée de métaphores, de contes, de citations et de réflexions. Son style est un baume au cœur comme pour les yeux. Que ce soit dans les paroles et pensées de Betty ou dans celles de ses proches, on ne peut que sourire à chaque page tant c’est beau.

Mais comme je l’ai dit un peu plus haut, le roman est aussi cru. Reflétant les croyances et cultures de l’époque. Tantôt raciste, tantôt sexiste, on y décrit aussi avec détail des viols ou des morts. Il faut parfois savoir s’accrocher et ne pas avoir peur de verser des larmes!

Par dessus tout, ce livre est une ode à la nature, à la famille, à l’espoir et à la nécessité de croire en soi. Betty est une petite fille attachante, qui, en grandissant, devient une grande femme inspirante. Je ne peux que vous conseiller d’ouvrir les pages de ce roman au moins une fois dans votre vie pour vous laissez attendrir par cette jeune fille, sa famille et sa culture.


TW: viols, morts, racisme, sexisme, violence

5 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout